Logo_KIB%20seul%20couleur%20vert2_edited

REALISATIONS RECENTES

191222 VUE PLACE 1.jpg

09/20

Mettre aux normes et améliorer les conditions d’usage. C’est s’impregner des usages actuels pour s’inscrire dans une dynamique de club. C’est permettre à la maitrise d’Ouvrage de pérenniser son équipement vieillissant. Bien que minimaliste, l’expression technique et architecturale du projet sera accueillante et généreuse grâce à la nature des espaces et leur finitions.
Accueillir à la fois des hommes et des femmes dont le rapport au football dans la ville de Soyaux est très différent.C’est alors faire cohabiter différents usagers ,dont les normes et les obligations sont variables en fonction des clubs, avec l’agrandissement des vestairres.
Leo Lagrange s’affirme un peu plus comme le temple du football féminin charentais .

07/20

Cet hôtel, construit dans les années 70, n’avait fait l’objet d’aucune rénovation majeure durant ses 20 dernières années.
Hôtel depuis ses débuts, la façade et les agencements intérieurs sont identiques depuis sa construction.
Afin d’améliorer son image et le confort de sa clientèle, l’établissement a décidé de mener une campagne de travaux, de rénover la façade et d’équiper l’ensemble des chambres de climatisation.

CHANTIER EN COURS

creation de 10 logements et un espace co-working dans un immeuble ancien

Le projet est conduit dans le cadre de l’opération coeur de ville, mené par la ville et l’état, en collaboration avec les porteurs de projet. Politique de dynamisation des centres villes, le projet doit répondre aux exigences de mixité et de qualité des programmes proposés, en adéquation avec les problématiques de mise en valeur et de rénovation du patrimoine bâti.
Le site faisant l’objet de la présente étude est situé à l’angle de la Rue Raymond Audour et de la place du Palet, à Angoulême. Le projet consiste à transformer et aménager un ensemble de 3 bâtiments en logements et un espace de travail partagé en rez-de-chaussée

CHANTIER EN COURS

Le pavillon existant a été dessiné par l’architecte bordelais et créateur de l’école bordelaise, Pierre Lajus. La maitrise d’ouvrage, passionné de design et d’architecture de l’époque moderne voulait s’agrandir et rénover l’existant en gardant l’esprit de la construction existante. Il a fallu ouvrir des murs pour agrandir les espaces ,et orienter la maison vers son jardin luxuriant. Trouver des matériaux et une finition dans le style des années les 70’s, aussi avec leurs imperfections, était le chalenge de cette rénovation seventies. La suite, aujourd'hui, avec l'extension en cours de réalisation